De l’imprimerie au déplombage : comprendre le jeu vidéo à l’aune du livre moderne

N’eut été mon incompétence totale en matière de paléographie (et pour d’autres raisons qui me sont plus personnelles), j’aurais vraisemblablement fait mes recherches sur l’époque moderne, et plus spécifiquement sur la période des guerres de religion. Le début de mes études a été davantage marqué par mes lectures d’Arlette Jouanna que par celles des chercheurs et chercheuses en game studies. Il s’agit d’un revirement probablement assez classique de parcours, mais j’en ai gardé une certaine appétence pour le xvie siècle, et plus encore une intuition permanente de la nécessité de comparer mon objet d’étude actuel, le jeu vidéo, aux livres produits cinq siècles auparavant – et par extension ces deux périodes. Ce sont les opportunités offertes par cette comparaison et les limites qu’elle présente que je souhaite aborder dans ce chapitre.

Continuer la lecture de « De l’imprimerie au déplombage : comprendre le jeu vidéo à l’aune du livre moderne »