Pour une relecture de la notion de génération de consoles

La notion de « génération de consoles » me met dans une situation inconfortable : d’une part les problématiques qu’elle revêt sont nombreuses, d’autre part il s’agit d’un outil qui m’est très utile pour modéliser la chronologie du jeu vidéo en France – ou tout du moins, la chronologie de l’histoire du jeu vidéo telle qu’elle m’intéresse dans mes recherches, c’est à dire celle de la constitution d’une industrie vidéoludique française. Les huit générations de consoles qui sont traditionnellement distinguées permettent de constituer des barrières artificielles entre machines de jeux, en présupposant que de réguliers bonds technologiques permettent au médium vidéoludique de progresser, de devenir plus performant.

Ici encore, ce carnet est l’occasion pour moi de chercher des réponses à ces questions méthodologiques : comment concilier l’adéquation entre le découpage permis par les générations de consoles avec mon aversion pour cette approche technocentrée de l’histoire du jeu vidéo ?

Continuer la lecture de « Pour une relecture de la notion de génération de consoles »